Je m’appelle Sony Legros.
Il y a quinze ans, j’ai rencontré le Seigneur et je L’ai suivi jusqu’en 2001, année où j’ai passé par la séparation puisque j’ai perdu mon petit bébé de trois mois.
Face à cette épreuve, je me suis éloigné de Dieu pendant plusieurs années.

En 2009, je suis passé par une nouvelle épreuve : mon fils de 16 ans et demi a attrapé une leucémie de type T, et à ce moment-là j’en ai voulu à Dieu au point de maudire Son Nom. Je ne voulais plus entendre parler des choses de Dieu, je disais que le seul moment de ma vie que je regrettais, c’était celui de mon baptême.

Je disais à mon entourage que je n’étais pas chrétien et quand les gens me posaient des questions au sujet de Dieu, je leur disais qu’Il n’existait pas, que c’était une religion, une secte.

En février 2013, mon petit de 19 ans et demi qui était atteint de cette maladie est parti près de Dieu (je peux dire cela aujourd’hui parce je sais qu’il avait réellement rencontré Jésus).
Mon fils m’avait dit, quelques jours avant de mourir, que le Seigneur lui avait montré qu’il n’avait plus que 5 jours à vivre et qu’il devait nous parler de Dieu, à moi et à ma femme pour que nous revenions au Seigneur. Il a ajouté qu’il nous aimait de tout son cœur mais que le Seigneur lui avait montré le paradis et il savait qu’il serait mieux à côté de Dieu : à choisir, il préférait rester auprès de Dieu que de revenir sur cette terre malgré l’amour qu’il avait pour nous.

A ce moment-là, mon cœur s’est endurci au point que je ne voulais plus qu’aucun serviteur de Dieu parle à mon fils.

Son baptême était prévu mais 5 jours après, il est parti auprès du Seigneur comme Dieu lui avait dit.

Un an a passé, j’ai vécu les mille souffrances qu’un père peut vivre en perdant un fils et j’étais dans les ténèbres.
Au mois de mai 2014, je suis parti tout seul dans la mission de Samson Payen, je n’y connaissais personne et je n’avais pas dans l’idée de revenir à Dieu.
Un soir, un pasteur (Ludovic Holderbaum) est venu me parler et, à la suite de notre conversation je me suis aperçu que nos vies se ressemblaient, que je n’étais pas le seul à avoir des problèmes. Nous en sommes restés là et le pasteur Ludovic m’a dit que ce ne serait pas lui qui viendrait me chercher pour revenir à la réunion mais que ce serait Dieu Lui-même qui le ferait.
Le dimanche matin, Dieu avait mis à cœur au serviteur Roy Pierrot, qui ignorait la conversation que j’avais eue avec Ludovic, de venir me chercher pour aller au culte. Ils sont donc venus tous les deux chez moi et j’y suis allé, mais pour leur faire plaisir.

Ce matin-là, le message de la Parole de Dieu était pour moi, et il y a eu deux prophéties qui ont dévoilé ma vie.

J’ai été brisé par Dieu mais cela ne suffisait pas car à la fin de cette réunion, un petit enfant que je n’avais jamais vu est venu me dire ces mots : « Dieu m’envoie te dire que ton fils est auprès de Lui et Dieu est content que tu sois revenu à Lui. »
Ce sont les mots que je voulais entendre auparavant quand j’avais de la haine dans mon cœur. A partir de là, les chaînes qui me tenaient lié dans ce monde sont tombées, je suis réparti du culte libéré, avec la paix et l’espérance dans mon cœur.
Maintenant, j’ai un foyer chrétien car ma femme est revenue à Dieu aussi. Nous avons été renouvelés dans le Saint-Esprit et maintenant j’ai l’espérance qu’un jour je reverrai mes enfants et ceux qui m’ont devancé.

Je remercie Dieu pour l’amour qu’Il a eu pour moi. Que Dieu vous bénisse.