netdania forex rates charts Guérison d’un nouveau-né
Lorsque mon fils Dan est né, je me trouvais à Pau.
Dès sa naissance, il a été mis sous couveuse à cause d’un problème respiratoire, mais quelques jours plus tard il est sorti de la maternité sans aucun problème apparemment.
Un mois après, nous avons fait une visite en pédiatrie et le médecin nous a annoncé que le bébé avait un souffle au cœur assez grave et qu’il fallait consulter un spécialiste.
Le pédiatre nous a donc envoyés à l’hôpital de Bordeaux : après plusieurs examens les médecins nous ont annoncé que son artère qui va du cœur au poumon était rétrécie et que son aorte était pincée, qu’il fallait absolument une intervention chirurgicale.
Suite à cette annonce, nous avons décidé de faire notre tournée de mission sur la région parisienne et d’emmener notre fils à l’hôpital Necker.
Les professeurs que nous avons consultés ont vérifié les examens et nous ont dit qu’il fallait vite opérer car la situation était grave. J’ai fait la demande pour que Dan soit opéré par un certain professeur, mais on m’a répondu que son planning était chargé et qu’il ne pouvait pas faire l’intervention avant quatre mois.
Mon épouse et moi-même étions désemparés, mais nous avons la foi car je suis un jeune Pasteur et je compte sur l’intervention de Dieu !
J’ai fait une demande aux médecins de l’hôpital pour refaire des examens plus approfondis, et tout de suite lors de l’échographie, les docteurs ont été dans la confusion car les résultats étaient différents de ceux qui avaient été faits quelque temps auparavant.
Aujourd’hui, Dan va bien, il n’a pas subi d’opération et n’a plus de problèmes de santé. Nous avons pu témoigner notre foi aux médecins : nous avons un Dieu qui bénit !
Je rends gloire au Seigneur pour ce miracle.
Benson Douaire